Se pro­téger contre le spam

Près de la moitié des cour­riels échangés dans le monde sont du spam. Au-delà des mes­sages publi­ci­taires, il s’agit sou­vent de ten­ta­tives de dif­fu­sion de logi­ciels mal­veillants et de phi­shing (hame­çon­nage). Pour réduire ce danger et en général pour dimi­nuer le spam dans votre boîte de récep­tion, vous pouvez com­mencer par appli­quer un cer­tain nombre de règles.

Pour vous pro­téger contre le spam…

  • ne com­mu­ni­quez pas vos adresses mails à tout va.
  • créez une hié­rar­chie dans vos adresses élec­tro­niques.
  • évitez les adresses mails trop courtes.
  • uti­lisez des filtres anti-spam dans vos logi­ciels de mes­sa­gerie et au niveau de votre four­nis­seur d’adresse mail.

 

Les cour­riels de phi­shing comptent parmi les prin­ci­paux dan­gers de l’e-banking. C'est de cette manière que les hackers tentent d'accéder à votre compte. Et si vous recevez ce genre d'emails, c’est qu’ils connaissent votre adresse de mes­sa­gerie élec­tro­nique.

Il convient par consé­quent – mais aussi dans un souci de réduc­tion du spam en général – de faire preuve de pru­dence et de retenue lorsque l'on vous invite à com­mu­ni­quer votre adresse mail. Soyez sélectif. Uti­lisez dif­fé­rentes adresses email et ordonnez-les par degré d'importance ou de confi­den­tia­lité en fonc­tion de vos inter­lo­cu­teurs.

Les hackers uti­lisent sou­vent des pro­grammes ser­vant à tester toutes les com­bi­nai­sons des adresses courtes. Le choix d'une adresse email rela­ti­ve­ment longue peut apporter une pre­mière pro­tec­tion.

La plu­part des pro­grammes de mes­sa­gerie (par ex. Micro­soft Out­look) pos­sèdent des fonc­tions qui per­mettent de fil­trer les cour­riels entrants. Uti­lisez-les (par ex. cour­rier indé­si­rable).

Les four­nis­seurs de mes­sa­gerie pos­sèdent aussi des solu­tions pour lutter contre le spam. Les emails entrants sont ana­lysés sur la base de cri­tères donnés (par ex. objet, adresse de l'expéditeur, mots-clés dans le texte, etc.) puis classés comme indé­si­rables ou non, en fonc­tion des règles éta­blies. À vous d’activer (ou de faire activer) ces filtres en fonc­tion de votre four­nis­seur.

Le spam (appelé éga­le­ment « junk » ou pour­riel en fran­çais) est le terme général uti­lisé pour dési­gner les cour­riels indé­si­rables qui contiennent géné­ra­le­ment de la publi­cité. Le spam désigne aussi géné­ra­le­ment les mails de phi­shing, dont le but est de dérober les don­nées per­son­nelles du des­ti­na­taire.

Selon plu­sieurs études, le spam repré­sente environ la moitié des mes­sages élec­tro­niques échangés à l'échelle mon­diale.

Au vu de la loi sur les télé­com­mu­ni­ca­tions et la loi fédé­rale contre la concur­rence déloyale, le spam est en prin­cipe interdit en Suisse.

Qu’aimeriez-vous savoir encore sur le thème de la sécurité en e-banking ?

Je sou­haite m'inscrire
à une for­ma­tion :

For­ma­tion de base

La for­ma­tion de base pré­sente les menaces qui planent actuel­le­ment sur Internet ainsi qu’une pano­plie de mesures simples pour vous en pro­téger.

en savoir plus

For­ma­tion pra­tique

Exercez-vous sur des ordi­na­teurs pré­parés par nos soins et apprenez à appli­quer les prin­ci­pales mesures à suivre pour votre sécu­rité infor­ma­tique et la sécu­ri­sa­tion de vos opé­ra­tions d’e-banking.

en savoir plus

Send this to a friend