Page d'accueil Navigation Sommaire Contacts Sitemap Recherche

Authen­ti­fi­ca­tion optique (Photo-TAN)

L’authentification optique passe par l’utilisation, en plus du mot de passe, d'un code d’accès généré par une appli­ca­tion mobile (smart­phone) ou un lec­teur d’authentification optique dédié chargé d'enregistrer et de déchif­frer un flux d'informations optiques affi­chées sur la page de connexion du site d’e-banking.

Voici les points à tenir en consi­dé­ra­tion si vous uti­lisez la méthode optique :

  • Véri­fiez soi­gneu­se­ment toutes les don­nées sai­sies avant de confirmer vos tran­sac­tions.
  • Conservez vos iden­ti­fiants de connexion dans un endroit dif­fé­rent de celui où vous rangez votre lec­teur optique.
  • Res­pectez toutes les recom­man­da­tions de sécu­rité concer­nant l'utilisation des smart­phones.
  • Ne notez aucun mot de passe ni code PIN, à moins de conserver ces notes sous clé.
  • Veillez à bien saisir votre numéro d’identification, le mot de passe ou votre code PIN, ainsi que le code à usage unique généré par le lec­teur optique dans les champs cor­res­pon­dants sur la page de connexion de votre site d’eBanking.

Fonc­tion­ne­ment

Après la saisie du numéro d'identification et du mot de passe ou code PIN sur la page d’accueil d’e-banking, l’institut finan­cier transmet un code à usage unique sous la forme d’une mosaïque sta­tique de cou­leurs qui s’affiche à l’écran. Le client approche alors le cap­teur optique de son smart­phone ou le lec­teur optique dédié pour déchif­frer la mosaïque et obtenir le code d’accès à usage unique.

Ce méca­nisme d’identification est éga­le­ment uti­lisé pour confirmer cer­taines tran­sac­tions consi­dé­rées comme poten­tiel­le­ment à risque, comme des vire­ments de sommes inha­bi­tuelles. Ce sys­tème permet éga­le­ment de trans­mettre, en plus du code de confir­ma­tion, des infor­ma­tions détaillées concer­nant la tran­sac­tion.

Ce pro­cédé pro­tège par ailleurs l'utilisateur contre les risques de pira­tage des tran­sac­tions (p. ex. attaques « Man-in-the-Browser »), puisque le client de la banque a la pos­si­bi­lité de véri­fier les don­nées de la tran­sac­tion qui s'affichent sur l'écran avant de confirmer cette der­nière.

Qu’aimeriez-vous savoir encore sur le thème de la sécurité en e-banking ?

Je sou­haite m'inscrire
à une for­ma­tion :

For­ma­tion de base

La for­ma­tion de base pré­sente les menaces qui planent actuel­le­ment sur Internet ainsi qu’une pano­plie de mesures simples pour vous en pro­téger.

en savoir plus

For­ma­tion pra­tique

Exercez-vous sur des ordi­na­teurs pré­parés par nos soins et apprenez à appli­quer les prin­ci­pales mesures à suivre pour votre sécu­rité infor­ma­tique et la sécu­ri­sa­tion de vos opé­ra­tions d’e-banking.

en savoir plus

Send this to a friend