Page d'accueil Navigation Sommaire Contacts Sitemap Recherche

Ten­ta­tives de phi­shing actuel­le­ment en recru­des­cence

Les mes­sages de phi­shing par email et par SMS ont de nou­veau for­te­ment aug­menté depuis la fin de l’été. Les escrocs affinent de plus en plus leurs tech­niques. Ne vous laissez pas tromper !

Les cyber­cri­mi­nels font preuve non seule­ment d’excellentes com­pé­tences tech­niques, mais aussi d’ingéniosité. Alors que les mes­sages de phi­shing liés au coro­na­virus étaient par­ti­cu­liè­re­ment répandus pen­dant le confi­ne­ment, les escrocs inventent tou­jours de nou­veaux scé­na­rios pour piéger les uti­li­sa­teurs cré­dules, notam­ment des pré­tendus blo­cages de comptes et de carte de crédit, des livrai­sons de colis blo­quées, des bons d’achat gagnés et des rem­bour­se­ments de ser­vices de télé­com­mu­ni­ca­tions.

Le pro­blème est que ces mes­sages frau­du­leux, qui arrivent géné­ra­le­ment par email ou par SMS, sont de plus en plus cré­dibles. Le texte est écrit dans un allemand/français impec­cable et les cybe­rar­na­queurs s’adressent sou­vent à leurs vic­times au moyen de leur adresse mail, voire même direc­te­ment par leur nom. L’adresse de l’expéditeur aussi est géné­ra­le­ment fal­si­fiée, et le site web auquel ren­voie le lien pré­sente sou­vent un https et un nom de domaine, ce que des pro­fanes consi­dèrent comme autant de marques de fia­bi­lité. Dans le but de tromper les plus expé­ri­mentés, les escrocs pré­fèrent par­fois les pièces jointes mal­veillantes aux liens.

La pru­dence est donc de mise, mais pas de panique : quelques règles de conduite simples per­mettent de se pro­téger effi­ca­ce­ment contre toutes ces ten­ta­tives d’arnaque.

  • Ne cli­quez jamais sur un lien reçu par email, SMS ou Mes­senger, ou que vous auriez obtenu après avoir scanné un code QR, pour vous connecter à un ser­vice de banque en ligne.
  • Ne rem­plissez jamais de for­mu­laires envoyés par cour­riel et dans les­quels on vous demande d'indiquer vos iden­ti­fiants de connexion.
  • Traitez les pièces jointes de vos cour­riels et SMS avec méfiance.
  • Ne révélez au télé­phone aucune infor­ma­tion confi­den­tielle comme vos mots de passe par exemple.
  • Tapez tou­jours manuel­le­ment l’adresse de la page d’accueil du site du four­nis­seur de ser­vices ou de la banque dans la barre d’adresse de votre navi­ga­teur.
  • Lorsque la page d’accueil s’affiche, véri­fiez la connexion SSL (https:// et sym­bole du cadenas) et contrôlez l’adresse Internet dans la barre d’adresse du navi­ga­teur pour vous assurer que vous êtes bien sur le bon site.
  • En cas de doute, contactez tou­jours direc­te­ment votre ins­titut finan­cier.

Vous trou­verez d’autres infor­ma­tions utiles dans notre article sur le phi­shing.

 

Qu’aimeriez-vous savoir encore sur le thème de la sécurité en e-banking ?

Je sou­haite m'inscrire
à une for­ma­tion :

For­ma­tion de base

La for­ma­tion de base pré­sente les menaces qui planent actuel­le­ment sur Internet ainsi qu’une pano­plie de mesures simples pour vous en pro­téger.

en savoir plus

For­ma­tion pra­tique

Exercez-vous sur des ordi­na­teurs pré­parés par nos soins et apprenez à appli­quer les prin­ci­pales mesures à suivre pour votre sécu­rité infor­ma­tique et la sécu­ri­sa­tion de vos opé­ra­tions d’e-banking.

en savoir plus

Send this to a friend